Tribune de Dominique de Villepin dans le Monde | République Solidaire
Logo de République Solidaire, le mouvement politique de Dominique de VILLEPIN
Site Officiel de République Solidaire
La Lettre d'information  

Une tache de honte sur notre drapeau (Le Monde, 23/08/2010)


Tribune publiée dans Le Monde, 23/08/2010

Dominique de Villepin, ancien premier ministre, président de République solidaire

« Il aura suffi d’un discours à Grenoble et d’un été, d’un seul été, pour que tout bascule, de la lutte contre l’insécurité à l’indignité nationale. Je dis bien « nationale » car le président de la République nous engage tous. Et si on en doutait, il suffirait alors de lire la presse étrangère, des Etats-Unis à l’Inde en passant par les journaux européens, pour mesurer l’effarement devant le visage méconnaissable de la patrie des droits de l’homme. Il suffirait d’écouter les voix qui s’élèvent du Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale pour condamner la recrudescence raciste et xénophobe.

Et pourtant me direz-vous, rien n’a changé. Nous savons pertinemment, les uns et les autres, que ces projets d’élargissement de la déchéance de nationalité française ne pourraient déboucher sur rien de concret, rien d’efficace. Nous savons notre arsenal juridique suffisant, à l’instar de l’article 25 du code civil.

Nous savons surtout que de tels projets, même mis en œuvre, ne changeraient rien aux difficultés quotidiennes de nos compatriotes. C’est d’ailleurs la preuve que la surenchère sécuritaire n’a d’autre but que la provocation et la division pour assurer la conservation du pouvoir au service d’intérêts personnels. Des solutions existent pourtant.

Cela exige de rassembler tous les acteurs, notamment les maires et les associations, de mobiliser avec raison et détermination tous les instruments de la prévention et de la répression en reconnaissant l’ampleur de la question sociale, économique, éducative.

Rien n’a changé, et pourtant tout a changé. Changé, le regard sur les autres – Roms, gens du voyage, immigrés, musulmans… Changé, le regard sur la France, pays qui jadis avait des repères, des principes. Changé, notre regard sur nous-mêmes, entre citoyens français et « citoyens d’origine étrangère » quand l’article premier de notre Constitution « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

Il ne s’agit pas là de simples détails, car nous ne pouvons oublier, au-delà de l’indigne, jusqu’où peuvent conduire ces jeux-là. Erreur, dit le philosophe… Non! Faute. Faute morale, faute collective commise en notre nom à tous, contre la République et contre la France. Il y a aujourd’hui sur notre drapeau une tache de honte.

RÉAGIR EN CONSCIENCE

Se taire, c’est déjà être complice. Il appartient à chaque Française, à chaque Français, de réagir en conscience, quels que soient son âge et sa condition et où qu’il se trouve, à Paris ou en province, pour marquer à sa façon son refus de cette dérive inacceptable. Le défi pour les responsables politiques est sans doute le plus difficile, comme en témoignent le malaise à droite, le flottement à gauche et les incertitudes au centre. Il implique de se hisser au-delà des arrière-pensées électorales et des clivages partisans.

Une fois de plus, il serait tentant de jouer tactique, habileté contre habileté, calcul contre calcul, ruse contre ruse, mais ce serait se tromper de combat. Le moment vient où les yeux des plus naïfs, des plus incrédules vont enfin s’ouvrir. La rupture entre le sommet de l’Etat et la nation est en marche, quoi qu’on veuille faire dire aux sondages d’opinion.

Il y a aujourd’hui un devoir à remplir pour tous les républicains de France, face à l’hydre qu’un président et ses courtisans voudraient réveiller au fond de chacun de nous, face à la tache qui menace de flétrir l’idée même que nous nous faisons de la France. Un devoir de refus. Un devoir de rassemblement.

Un devoir de courage politique pour préparer l’alternative républicaine qui s’impose. Un devoir que nous devons assumer tous ensemble, aussi longtemps qu’il faudra, avec toute l’énergie qu’il faudra. »

Dominique de Villepin, ancien premier ministre, président de République solidaire

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • viadeo FR
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz
  • LinkedIn
  • Wikio FR
  • Yahoo! Bookmarks
  • PDF
  • Print
  • email

73 commentaires sur “Une tache de honte sur notre drapeau (Le Monde, 23/08/2010)”

  1. DERAIN dit :

    Bonsoir
    comme à votre habitude vos discours sont empreints d’humanisme, mais cependant je me pose une question, si vous me le permettez.
    Comment se fait ‘il qu’un homme comme vous ait renouvelé son adhésion à l’ump.
    Là j’avoue ne pas comprendre.
    Peut-être pourrez-vous m’éclairez.
    Cette adhésion à l’ump me fait encore hésiter pour vous rejoindre……

  2. jomouton dit :

    J’ai réagi à ce sujet sur le site du Premier ministre dès le début des expulsions.
    J’ai aussi réagi en ce qui concerne le tout sécuritaire sur le profil Facebook de Marie-Anne Montchamp.
    Un grand nombre de personnes comptent sur vous pour relever la France.

  3. Jean-Louis dit :

    Bravo Monsieur Le Président de République Solidaire, j’ai adhéré au club Villepin dés le début. Le Président actuel (M. Sarkozy) ne représente pas la France que j’aime.
    Où est la grandeur de cette France généreuse, patrie des droits de l’homme dans les propos sécuritaire du Président Sarkozy. J’ai déchiré ma carte UMP depuis 2 ans en tant qu’élu local et je souhaite que vous quittiez ce parti avec fracas afin que votre positionnement soit clair et croyez moi nous serons nombreux les orphelins de cette UMP raciste à vous soutenir dans un parti de droite modéré (rappelez vous la campagne de Chirac (RPR) en 95).
    Vive République Solidaire.

  4. Sena dit :

    Merci.
    Je rejoins vos mots…

    j’ai honte de voir ce qu’il se passe dans notre pays.
    Ma conscience a mal, mon coeur souffre, que reste-t-il d’humain dans cette société !!
    La communication, les sondages d’opinions, des thèmes récurrents, tout ceci dictent la politique d’aujourd’hui dans un seul et unique but: garder la main mise sur le pouvoir.
    A quand les vrais valeurs républicaines, l’intégration, la solidarité, le partage et non la méfiance, la division, l’insécurité, la peur de l’Autre, mais peur de quoi ???
    Et l’Autre c’est qui ? l’étranger…. le typé ? le différent ?
    Finalement, il ne ressemble pas à qui ? il est pas comment ?
    C’est à cause de lui tous les malheurs de ce pays ?

    La prise d’otage l’a fait connaitre en 1993, l’insécurité l’a fait gagner en 2007, l’omniprésence, l’omniscience, l’omnipotence….le faire perdre en 2012 !!!

    Une française d’origine étrangère, Française avant tout !!
    C’est aussi mon pays, ma vie est ici, mon avenir aussi.

  5. minique dit :

    Je pense aux petits enfants ROM qui voient à l’aube arriver les policiers qui arrêtent leur papa.
    Même si ces personnes sont en situation irrégulière (ce qui reste à prouver), la loi n’est pas toujours juste et il faut en faire une application mesurée et humaine.
    Bravo M. le premier Ministre et messieurs les élus de l’UMP, réveillez vous!!!

    nous sommes très nombreux à vous soutenir

  6. Bail Jean-Pierre dit :

    Monsieur de Villepin

    Bravo pour cette prise de position courageuse.

    Continuez ainsi et vous aurez le soutien au-delà des clivages politiques.

  7. stich dit :

    En parfait accord avec vos paroles, alors que faire?
    J’ai déjà ma carte de République Solidaire car je me sentais déjà bien avec votre discours du mois de Juin.

  8. stich dit :

    Enfin des paroles qui rendent fières d’être français.
    Merci.

  9. Faouzi O dit :

    Très heureux d’entendre enfin une voix authentique et sincère. Merci Monsieur de m’avoir rassurer et redonner espoir dans l’avenir de ce pays. Vous aurez tout mon soutien et celui des miens. Merci encore pour une autre et la seule vision de la grandeur de la France.

  10. declercq dit :

    je suis pleinement d’accord avec vous si vous quittez l’UMP et que vos amis en particulier Monsieur Grand (qui en lisant dans le dictionnaire la définition de mot rafle a fait un geste très courageux) créent un groupe parlementaire autonome.

  11. DRIS dit :

    Je ne reconnais pas la France que j’aime de tout mon cœur, la France pour laquelle mon grand-père et mon père se sont battus, la France des droits de l’homme et ma France qui est le plus beau pays du monde. Ce pouvoir en place qui veut garder le pouvoir à tout prix par tous les moyens possible et surtout draguer les électeurs de l’extrême-droite, c’est une honte. Monsieur DE VILLEPIN, vous êtes à mes yeux la seule alternative pour changer tout ça. Je vous souhaite bon courage, je vous soutiens de tout mon cœur et longue vie à république solidaire, vive la France et vive la république.

  12. jobasket dit :

    Monsieur De Villepin,
    j’ai apprécié votre écrit. Français d’origine antillaise, je suis contre toute forme de racisme et de discrimination. Les récentes dérives m’écoeurent et me dégoutent. Je suis pour une France Bleu, Blanc, Rouge et Black, Blanc, Beur. J’ai honte qu’à cause de certaines opinions politiques, la France que j’aime est stigmatisée voir accusée de racisme par d’autre pays comme les Etats-Unis. Les Etats-Unis que nous pouvons toujours critiquer pour certaines choses mais ce pays offre au moins à tout le monde la possibilité d’y arriver. La présidence de Barack Obama prouve l’ouverture de ce pays. Je ne suis pas américain mais j’en suis fier. Je suis également fier d’être Français, fier de cette France mélangée et où l’on peut vivre ensemble!
    Je pense adhérer à votre parti car nous avons de la chance d’avoir un homme comme vous en France.

  13. salima dit :

    Je me reconnais complètement dans le discours de Mr DE VILLEPIN. Il représente un véritable espoir pour la Françe
    et les français …tous les français. Il a le charisme d’un véritable homme d’Etat. C’est l’espoir de 2012. Tenons-nous prêts.

  14. Christian dit :

    J’ai, comme vous tous, posté sur ce forum mon indignation et ma colère face à cette dérive sécuritaire stupide institué par ce gouvernement (que je ne peux appeler « notre » gouvernement, ne m’y reconnaissant absolument pas) mais également ma joie de trouver au moins une réaction forte en lisant la tribune de Dominique de Villepin.
    Néanmoins, et bien que d’accord en tous points avec son contenu, j’attends maintenant avec beaucoup d’impatience les propositions de République Solidaire sur cet épineux sujet de la sécurité.
    D’autres solutions existent et doivent être mise en place pour régler les problèmes des zones de non droit dans nos banlieues et l’intégration des différentes communautés de Français composant notre Peuple par l’éducation et la prévention plutôt que la répression.
    Et, enfin, permettre à chaque citoyen de retrouver une France tolérante où chaque citoyen aura sa place.
    Ce n’est que mon avis mais il est temps que la France retrouve de la grandeur et ses citoyens de la fierté pour leur pays et les hommes qui le gouvernent… Et ça, ce n’est pas gagné…

  15. comptoirs dit :

    Bonjour,

    Conformément à l’article 49-2 de la constitution, 289 députés pourraient censurer ce gouvernement et rendre ainsi l’honneur à la France.

    La question est: qu’attendent-ils pour le faire ?

  16. NVasseur dit :

    J’applaudis la prise de position de M. de Villepin. J’ai toujours pensé qu’il ferait un excellent président de la République et j’espère qu’il sera élu en 2012.

  17. LE ROL dit :

    Je sais que vous faites pour le bien des Français, mais en tant que Française vivant à l’étranger, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous car lorsque je suis dans mon pays, rapatriée de surcroit, je n’ai eu le droit à rien…. donc je pense qu’il faut quand même prendre des mesures pour l’immigration.

  18. Olivier dit :

    Qu’il est bon d’entendre notre pensée profonde être exprimée avec force et une portée nationale par Monsieur De Villepin.

    Enfin le sursaut plein d’espoir !

    Courage, il faut continuer République Solidaire.

    Bravo Monsieur de Villepin.

  19. MILLET dit :

    Monsieur le Ministre, je suis étonné de votre prise de position sur le cas des ROMS en parlant de honte et de tache sur le drapeau français. Il ne me semble pas vous avoir entendu prendre position pour notre drapeau, quand la FNAC de Nice, s’est permise de l’utiliser comme papier toilette. Salutations …

  20. frasoleg dit :

    Et la tache de honte sur le drapeau français à propos de cette femme laissée seule avec sa fille handicapée dans un désespoir qui la mène au drame; la France faisant partie des pays où les personnes handicapées sont les moins bien considérées et les plus exclues… et de surcroît se voient traitées de complices si elles se taisent à propos des expulsions des Roms. Effectivement,me taire serait déjà être complice si je n’écrivais pas mon empathie avec toutes les personnes qui souffrent au point de ne pas avoir le temps matériel de parler des grandes causes et qui sont oubliées.
    J’espère depuis longtemps une belle envolée sur ce sujet!!!!

  21. Toledo B. dit :

    Merci à vous de boire un peu de la honte qui m’étrangle le coeur.

  22. sendji dit :

    position courageuse M de Villepin que celle qui réconcilie les français avec eux -mêmes et rétablit un peu de dignité dans un hexagone devenu une méconnaissable terre d’asile et berceau des droits de l’homme.
    maintenez le cap Monsieur et ne craignez point vos détracteurs car ils n’ont pas votre envergure.
    bon courage

  23. leeloo dit :

    Enfin ! Quelqu’un nous parle de paix, de fraternité, de solidarité, d’humanité, de grands projets pour la France … et cela sonne juste, dans sa voix, dans ses mots …
    Merci Monsieur De Villepin de nous redonner de l’espoir,

    La France est un grand pays et nous aimerions qu’il le reste

    Bonsoir

Laisser une réponse


NOS POSITIONS
LIENS UTILES